Samedi 23 janvier

Le pays, chaque matin, est entièrement recouvert d'une brume épaisse. Mais tout se lève en milieu de matinée.

DSCF0230

Nous louons des vélos et partons toute la journée sur les routes et les pistes des alentours. L'objectif est de rendre visite aux habitants des petits villages isolés de la frontière chinoise et birmane.

DSCF0238

Les enfants nous accueillent toujours avec les "sabaidii" habituels, mais les adultes sont plus distants voire même hermétiques. Peu de sourires. Ce n'est pas l'ambiance des villages indonésiens. Même les gamins deviennent assez pénibles car ils réclament toujours quelque chose et s'intéressent de trop près au contenu de nos sacs à dos... C'est le résultat du tourisme et cela nous gonfle particulièrement. Cela ne me donne plus envie d'aller à leur rencontre.

DSCF0240 DSCF0244

Je préfère partir à vélo jusqu'à la frontière chinoise, Cécile ne voulant pas grimper la côte de 3 kilomètres qui nous en sépare. C'est juste pour le symbole car, de toute façon, les étrangers n'ont pas le droit de franchir cette frontière. Des convois de camions chinois transportent des tonnes de canne à sucre vers la Chine.

P1240269 P1240271

Nous allons ainsi parcourir une quarantaine de kilomètres à vélo. Partis à 8 h 30, nous rendons les vélos à 16 h 30 avant d'assister à un magnifique coucher de soleil depuis la terrasse sur le toit de notre guest house.

P1240273